Faut-il vraiment croire à ce que l'on a toujours vu? Pandor, petite ville entre deux époques, est le refuge d'un certain nombre de Sorcières et de Mages qui se livrent une bataille sans fin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre et une tasse de Thé

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Waste

avatar

Prénom et Nom : Alice Waste
Age : 25
Espèce : Sorcière
Gène Dominant : Voyant
Gène Secondaire : ---
Gène Tertiaire : Magicienne
Messages : 21

MessageSujet: Une rencontre et une tasse de Thé   Mar 27 Avr - 1:04

Ma vengeance commencée doucement à se mettre en place. Déjà une belle capture d'un mage sans trop de difficulté, cela gênera beaucoup mon cher Salvador ainsi que sa bande d'idiots. Pour moi, c'était comme préparer un gâteau, qui pour lui sera mortel. Je le fais soigneusement pour qu'il soit parfait et quand le moment sera venu, je mettrais la cerise finale, c'est à dire la mort de Dali et enfin je pourrais savourer pleinement mon gâteau de la vengeance. J'avais déjà hâte de connaitre ce goût mais rien ne sert de courir, j'ai tout mon temps pour cela. Enfin tout mon temps, pas en ce moment avec mon travail. Le salon de thé que dirigeait la doyenne était fleurissant ses temps-ci, les clients venaient de plus en plus nombreux. Il faut dire avec l'arrivé du printemps le froid s'en va lentement et les clients reviennent peu à peu. Je me suis quand même faite incendiée par la doyenne, car même si je suis parvenue à garder secret ma mésaventure, appeler une chimiste pour une simple entorse n'était vraiment pas nécessaire et j'aurais très bien pu venir de moi même. Enfin bon, le plus dur étant passé et maintenant il fallait que je travaille.

J'étais comme d'habitude habillée de ma tenue de travail, une grande robe bleue foncée avec des dentelles blancs, un chapeau fait de même avec comme décoration des roses rouges pour casser la couleur et une pointe de maquillage sur mon visage. On pouvait voir des personnes de toutes les époques, certaines personnes même on pu connaitre le début du vingtième siècle. J'ai appris rapidement à savoir écouter se que les personnes âgées avaient à dire, car c'est bien connu, la sagesse des anciens et la meilleure qui soit. Mais sinon j'écoutais toujours se que les clients disaient ou même chuchotaient, car même si je travaillais, je faisais aussi ma mission d'espionne et je me devais de récolter la moindre information permettant la découverte de la boite. Puis en ce moment, j'essaye surtout d'obtenir des informations sur Salvador pour récolter assez de choses pour la suite de mon plan de vengeance.

Mais pour l'instant, mon travail de serveuse me rappelée au galop, quand une cliente arriva. Une femme assez étrange et je pouvais sentir en elle qu'elle n'était pas comme les autres. Elle ne devait pas être humaine pour dégager une aura pareille et ce n'était pas une sorcière, je me demande bien quelle genre de créature il s'agissait. Me dirigeant vers elle, avec un sourire faisant toujours plaisir aux clients, je me suis inclinée face à elle.


- Soyez le bienvenue au salon de thé "Chez rose" Mademoiselle. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous guider jusqu'à vôtre table.

Me relevant, je l'ai accompagnée jusqu'à une table un peu éloignée des autres, cette femme l'intriguait beaucoup et comme j'étais curieuse, j'allais tenter le diable en essayant d'en savoir un peu plus sur elle. Lui amenant une carte pour qu'elle passe sa commande, je suis restée à côté d'elle avec toujours le même sourire.

- Que Mademoiselle prenne tout son temps, après tout, ici le client est roi et c'est mon devoir de vous servir comme il se doit.

_________________


Dernière édition par Alice Waste le Mar 22 Juin - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arzu Kaelig

avatar

Prénom et Nom : Arzu Kaelig
Espèce : Anthropomorhe
Gène Dominant : ---
Gène Secondaire : ---
Gène Tertiaire : ---
Messages : 4

MessageSujet: Re: Une rencontre et une tasse de Thé   Mar 27 Avr - 1:52

Parfois, il fallait savoir relâcher un peu la pression et tenter le diable. C'est dans cette optique que se réveilla Arzu Kaelig, un beau matin ensoleillé. Cet état d'esprit n'était pas le fruit d'une mûre réflexion, non, mais plutôt celui de la solitude. Il est vrai que la demoiselle au longs cheveux noirs de jais n'aimait pas particulièrement être entouré d'humains pressés dont, apparemment, le seul but dans la vie était de se faire de l'argent. C'est pourquoi elle était resté pendant longtemps seule, avec ses instruments de musiques, dans son appartement. Les seuls déplacement qu'elle effectuaient été l'aller-retour Maison-Bibliothèque qu'elle parcourait très souvent, bien plus que la moyenne des mortels. Il faut dire que son intelligence et sa soif de savoir ne pouvaient pas rester tranquille, l'obligeant sans cesse à apprendre davantage sur tout les domaines qui l'intéressais. Mais aujourd'hui, elle allait enfin sortir pour faire quelque chose de très humain, c'est à dire : Se promener sans aucuns buts. Bon, ce n'était peut être pas quelque chose de particulièrement signifiant, et à dire vrai, un humain aurait rit en entendant ce que comptait faire Arzu, mais pour elle, c'était un énorme pas en avant. Il faut dire qu'elle n'avait pas non plus tout les atouts en main...

En tant que Corbeau, il est clair que son physique, pourtant superbe, n'inspirait pas confiance du tout, même lorsqu'elle faisait des efforts de gentillesse ( ce qui, croyez moi, était très rare). En fait, il n'y avait pas que son physique qui inquiétait les gens... Sa voix, assez grave pour une femme, prenait des ton rocailleux lorsqu'elle s'énervait ou subissait une vive émotion. Son rire était clairement sinistre, rappelant le cri d'un corbeau, ce qui n'était pas pour arranger son affaire. Il faut rajouter à cela sa très grande méfiance, son penchant pour l'ironie et les piques, et vous comprenez pourquoi, maintenant, elle est si solitaire.

Pourtant, grâce à son talent, la demoiselle Kaelig réussit à obtenir un travail sans trop de difficulté en tant que musicienne, dans un des Restaurants de la ville. Mais elle ne s'était jamais fait d'amis au sain de son boulot, sa méfiance venant capoter à chaque fois toutes tentatives de contact avec elle.

C'est pour cela qu'aujourd'hui, Arzu voulait faire un énorme effort. Non pas pour trouver des amis, mais juste pour se prouver à elle même qu'elle était tout à fait capable de se balader en ville, parmi les humains, sans pour autant devenir agressive.

Au bout d'une heure, elle était fin prête pour sortir, ce qu'elle fit sans tarder de peur que sa bonne volonté reparte très vite dans les limbes. Elle s'habilla de façon plutôt discrète, prit un peu d'argent dans ses poches, rangea soigneusement ses bagues-griffes dans d'autre poches, de manière à ce qu'elles restent très accessible à la moindre agression et sortit enfin de son appartement.

Je vous passe les détails. Disons que la matinée ainsi que le début d'après-midi ne fut pas très concluant. Bien qu'elle ait mangé en ville, ce qui relève de l'exploit vu qu'elle refuse habituellement de toucher à toutes nourritures qu'elle ne prépare pas elle-même, personnes n'a osés l'approcher, même en essayant d'être avenante. C'est donc avec une morosité grandissante que la Corbeau s'arrêta devant un Salon de thé assez sympa puisqu'il faisait librairie en même temps. N'écoutant que son attirance pour les livres, elle entra, bien décidé à boire un thé (en essayant d'oublier que ce n'est pas elle qui l'a préparé) et à se reposer un peu de sa dure journée. A peine entrée, une drôle de femme se précipita vers elle pour la saluer et la conduire à sa table. Sans même répondre, elle salua vaguement la serveuse d'un signe de la tête, passant certainement encore pour quelqu'un de terriblement sinistre. Une fois à sa table, elle s'assit sans rien dire et attendit que la drôle de femme lui amène une carte où il y avait beaucoup de choses écrites.



- Que Mademoiselle prenne tout son temps, après tout, ici le client est roi et c'est mon devoir de vous servir comme il se doit.


D'un petit geste de la tête, Arzu lui montra qu'elle avait comprit, puis elle ouvrit la carte et la lu en prenant son temps, comme lui avait demandé la femme. Mais en fait, c'était la femme elle même qui intriguait le Corbeau. Pour une raison inconnue, son instinct lui indiquait que cette femelle humaine était différente, étrange... Peut être même dangereuse. Au bout d'un certains laps de temps, elle décréta de sa voix grave et légèrement rocailleuse :

- Je prendrais un thé au jasmin accompagné de biscuits secs au citron. S'il vous plait
, s'empressa-t-elle de préciser pour adoucir un peu sa demande.

Elle essaya de garder son visage neutre, même si au fond Arzu était tendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Waste

avatar

Prénom et Nom : Alice Waste
Age : 25
Espèce : Sorcière
Gène Dominant : Voyant
Gène Secondaire : ---
Gène Tertiaire : Magicienne
Messages : 21

MessageSujet: Re: Une rencontre et une tasse de Thé   Mar 27 Avr - 2:45

Pendant le temps que la cliente choisisse se qu'elle désirait, j'ai eu tout mon temps d'observer cette jeune femme. A première vue cette demoiselle était assez méfiante, cela se voyait à son caractère, cela me plaisait bien, car j'adorais relever les défis et celui que je dois affronter, est de parler avec elle et de lui arracher le plus de paroles. On pouvait entendre aussi dans sa voix qu'elle devait surement être dure, le défi se complique un peu plus à chaque seconde. Prenant note sur un calepin de sa commande, je me suis inclinée juste après.

- Vôtre commande sera bientôt prête. Cela devrait prendre un court moment, seulement quelques minutes. Si Mademoiselle désire autre chose, qu'elle m'appelle immédiatement en prononçant mon nom. Donc il vous suffira tout simplement de dire "Alice".

C'est alors qu'un autre client m'appela à ce moment là. Celui là je le connaissais trop bien, il ne vient bien vraiment pour boire du thé mais plus pour venir m'admirer. Un dénommé Julien Ronal, un homme d'affaire laid, gros, petit, sans aucun respect pour les femmes et vicieux par dessus tout. Pourtant il en a vu des femmes, mais ce n'est pas pour lui qu'elles étaient venues, mais plus pour son argent. Cela me désolait de voir de telles dévergondées se vendre pour de l'argent, à la limite j'ai pitié d'eux. Enfin bref, Monsieur Ronal était un client et mon devoir était de le servir, mais je contais bien lui faire apprendre la vie à cet homme sans éducation.

Allant de la table de la jeune demoiselle à celui du grossier personnage, mon visage passa du sourire à la froideur extrême et tout le monde pouvait le voir. Continuant mon service je gardais toujours un œil discret sans me faire remarquer sur cette jeune femme étrange pour essayer de voir en elle une chose qui pourrait m'aider à en savoir plus sur sa personnalité. Sa commande était enfin prête et je me suis empressée de lui apporter. Posant avec une grande délicatesse et avec une certaine classe non voulue son plateau, j'avais repris mon sourire chaleureux où l'on voyait que cette fois, il était légèrement naturel.


- Nos herbes sont les meilleures que l'on peut trouver dans la région. Ce sont des plantes d'un goût exquis, qui calme tout le stress et qui permet de reprendre des forces après la fatigue.

Une des serveuses arriva pour me voir à ce moment là, il s'agissait en faite d'une collègue sorcière. Elle me disait que la patronne m'avait donné une petit pause, dans nôtre langage secret cela voulait dire, essaye d'avoir des informations sur elle tu as carte blanche. C'est vraiment une chance incroyable que j'ai aujourd'hui. Alors allant me chercher une tasse de thé, je me suis assise face à la demoiselle.

- Pardonnez moi si je vous déranger Mademoiselle et aussi de mon impolitesse dut à ma curiosité, mais j'aimerais vous parler un peu. Arrêtez-moi si je me trompe, mais je ne pense pas vous avoir déjà vu dans ce salon et pourtant j'y travailler depuis longtemps maintenant. Est-ce tout simplement la première fois que vous venez ou êtes vous une nouvelle habitante de nôtre village?

_________________


Dernière édition par Alice Waste le Mar 22 Juin - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arzu Kaelig

avatar

Prénom et Nom : Arzu Kaelig
Espèce : Anthropomorhe
Gène Dominant : ---
Gène Secondaire : ---
Gène Tertiaire : ---
Messages : 4

MessageSujet: Re: Une rencontre et une tasse de Thé   Mar 27 Avr - 3:16

Arzu remarqua tout de suite que cette "Alice" n'avait rien de naturel. Quelque chose clochait dans cette personne, et plus elle observait, plus elle trouvait qu'en fait tout les employés avaient quelque chose de plus ou moins louche. Malgré son extrême méfiance, elle ne pouvait pas briser les règles de politesses en quittant précipitamment le salon, d'autant plus que cela aurait eut pour effet de colporter encore de mauvaises rumeurs sur elle. Il fallait jouer la carte de la discrétion et de la diplomatie. Son thé et ses gâteaux arrivèrent devant son nez, et d'après Alice, il s'agissait de plantes très bonne pour la santé qui permettait aux gens qui le buvaient de se détendre. C'était exactement ce qu'avait besoin le Corbeau en cette instant même ! Alors qu'elle reniflait l'odeur de son thé, odeur particulièrement plaisante ceci dit, elle vit la serveuse étrange venir s'installer devant elle sans y être invité. Décidément, c'était une mauvaise journée... Que lui voulait-elle ? Peut être que cette serveuse avait comprit qu'Arzu n'était pas humaine !

Toujours est-il qu'Alice monologua quelques instants devant le mur de méfiance de demoiselle Kaelig, mais cela n'avait pas l'air de la déranger. Lorsque la serveuse en pause demanda si elle était la depuis peu, le Corbeau sentit tout de suite qu'elle n'était pas en sécurité du tout et qu'il fallait qu'elle en dise le moins possible. Après une intense réflexion d'une seconde environ et une gorgée de thé, Arzu répondit simplement :


- Je suis ici depuis pas mal de temps, mais je ne sors pas beaucoup.


Son air continuellement méfiant s'en alla, laissant place à un air de neutralité totale, comme si cela ne la dérangeait pas de parler d'elle. Mais au fond, Arzu était encore plus méfiante qu'auparavant... Mais sa malice lui avait apprit depuis longtemps de simuler un air banal pour ne pas effrayer les gens, et surtout, pour qu'ils ne posent pas trop de questions. Jugeant qu'elle aussi se devait d'en apprendre un peu plus, elle rajouta avec un ton un peu désinvolte :

- Il règne une drôle d'ambiance ici, c'est étrange.


C'est alors qu'Arzu s'aperçut d'une chose essentielle. L'étrange serveuse était à quelques centimètres à peine de son périmètre de sécurité. Périmètre qu'Arzu veillait particulièrement à faire respecter aux autres. En fait, après quelques calculs assez compliqués, l'Anthropomorphe s'était créé un cercle invisible tout autours d'elle, qu'elle appelle son "cercle de sécurité". En effet, selon elle, toutes attaques physiques venant de l'extérieur du cercle ratés assurément à cause de ses réflexes, par contre, toutes celles venant de l'intérieur du cercle avait une infimes chances de la toucher... Dès lors, quiconque étant entré dans son cercle avait immédiatement était rappelé à l'ordre. Quelques inconscients n'avait pas pris ses menaces aux sérieux... Aujourd'hui encore, ils gardent quelques cicatrices. C'est pourquoi à cet instant même, Arzu glissa sa main gauche dans son pantalon et entreprit de mettre quatre de ses bague, et tout cela le plus discrètement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Waste

avatar

Prénom et Nom : Alice Waste
Age : 25
Espèce : Sorcière
Gène Dominant : Voyant
Gène Secondaire : ---
Gène Tertiaire : Magicienne
Messages : 21

MessageSujet: Re: Une rencontre et une tasse de Thé   Mar 27 Avr - 3:51

C'est bien se que je pensais, mon intuition a vu juste, la jeune demoiselle n'aimait pas que l'on lui parle donc elle se réfugie dans son domicile, qui doit surement être pour elle le seul endroit où elle est le plus en sécurité. Mais bon mon plan marchait comme je le désirais, car elle n'avait rien dit sur le faite que je me suis assise en face d'elle, si cela la dérangée, je pense qu'elle me l'aurait dit sans hésitation. Comble du tout, elle a parlé de son plein gré en faisant un rapide commentaire sur le salon de thé. Cela le laissa un petit rire discret, presque inaudible. Mon sourire naturel se changea en sourire satisfait et la satisfaction se voyait aussi dans mon regard. Buvant une fine gorgée de ma tasse de thé, je devais bien répondre quelque chose à cela.

- Vous savez Mademoiselle, si vous ne sortez pas souvent, alors vous allez vite remarquer que l'aura qui dégage de ce salon de thé n'est rien comparé aux restes de nôtre village. Chaque recoin cache un mystère, même une simple ruelle sans intérêt peut dévoiler des choses incroyables et inimaginables. Mais il n'y a pas que les lieux qui cachent des secrets, chaque habitant de nôtre monde garde au fond de lui un passé très spéciale. Nous ne sommes que de simples pions sur l'échiquier mystique du destin et c'est à nous de faire en sorte de ne pas perdre le jeu de la vie, car sinon tout ceux qui auront perdu, iront sur la casse de la mort. Mais je ne pense pas vous apprendre beaucoup de choses en racontant cela. Je ressens en vous une femme bien différente des autres. Méfiante, discrète, ne voulant pas courir des risques inutiles et faisant bien attention à chaque acte que vous faites. On pourrait presque dire que vous êtes comme moi, sauf qu'il y a une petite exception. Vous n'avez risquée vôtre vie, moi je l'a met en jeu tout les jours depuis ma naissance, ainsi la partie d'échec devient beaucoup plus intéressante. Pour moi ce monde n'est qu'un jeu où il faut être le plus fort, car si on est faible, se sont les autres qui seront forts et ils en profiteront pour nous faire perdre le jeu.

Reprenant mon souffle, j’ai laissée un silence assez long. Buvant de nouveau une gorgée de mon thé, je vis cet idiot de julien me faire des signes pour que je le rejoints. D'un regard assassin et des plus froids qu'il soit, je lui ai déconseillée par mes yeux de me déranger de nouveau. Puis j’ai dirigée de nouveau mes yeux qui prirent étrangement un calme profond, vers la jeune demoiselle.

- Je parle et je parle mais je ne vous laisse même pas en placer une. Même si je sens que vous n'êtes pas très bavarde. Ne vous en faites pas, vous avez bien raison. Quand on n'a rien à dire, autant se taire, c’est beaucoup plus simple et on gagne son temps. Mais je vais vous donner une occasion de prendre la parole. Je vous ai expliquée mon point de vue sur la vie, mais vous, quelle est vôtre opinion sur ce jeu?

Buvant de nouveau une gorgée, je lui ai laissée même pas le temps de répondre à ma question que je lui en posais une autre par dessus.

- Et si vous le voulez bien, j'aimerais connaitre vôtre identité, car je sens que plus tard, nos chemins se croiseront de nouveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre et une tasse de Thé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre et une tasse de Thé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'envers du décor : Une tasse de thé très chère ?
» " Une tasse de sang ? - Hm, non merci. " [Kia]
» [Quête PV Camélia] Prendriez vous une tasse de Thé, Petit Fleur d'été?
» Feuilles de Thé et Tasse de Porcelaine (RP avec Gabrielle de Thianges)
» Discussion autour d'une tasse de café (PV : Akira, Lop)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandor :: Le Village :: Rue Etudiante :: Salon de Thé-Librairie "Chez Rose"-
Sauter vers: