Faut-il vraiment croire à ce que l'on a toujours vu? Pandor, petite ville entre deux époques, est le refuge d'un certain nombre de Sorcières et de Mages qui se livrent une bataille sans fin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au hasard des rencontres 2... Non mais vous avez vu ce truc ! C'était quoi ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanael Sayan

avatar

Prénom et Nom : Nathanael Sayan
Espèce : Vampire
Gène Dominant : ---
Gène Secondaire : ---
Gène Tertiaire : ---
Messages : 21

MessageSujet: Au hasard des rencontres 2... Non mais vous avez vu ce truc ! C'était quoi ?   Ven 30 Juil - 22:39

Un bruit, aussi futile soit il... rassurant ou au contraire, effrayant ?

Le silence, voilà ce qui était effrayant !

Une totale absence de sons, dans cette rue, et celle qui l'avait précédée, toutes, depuis qu'elle avait quitté le commissariat. Aucune trace de vie, animal autant qu'humaine qui aurait normalement du ponctuer cet affreux vide de cris, de véhicules traversant la grande avenue, de bruits...

Un carrefour, elle prit à droite... la d'où provenait le tintement métallique qu'elle avait cru entendre. Un bruit de pas, puis un son sourd, un choc sans doute. Voilà qui était intéressant.

Sa première sortie nocturne dans la célère Pandore, elle avait à sa ceinture, son arme de poing de la police : un SIG Sauer P2022, arme légère mais fiable, semi automatique en polymère à haute résistance, calibre 9mm avec un magasin de 15 cartouches plus une dans la chambre, particularité : un rail pour fixé les accessoires comme une lampe ou un viseur laser... Elle sourit à l'idée d'avoir à s'en servir... elle ne craignait rien, par contre, celui sur qui elle pointerai le canon...

Des gémissements étouffés semblaient provenir de derrière un container poubelle.

Un homme, un géant, le dos courbé sur une jeune femme, plaquée contre le mur, presque inanimée. Un viol !

Elle sortit son arme sans hésiter !


Ote tes salles pâtes de la !

Cet monté d'adrénaline au contact de la crosse d'une arme, qu'elle affectionnait tant, doubla : elle s'était complètement plantée !

Elle n'avait pas affaire à un viol... lorsque l'homme, avait lâché la jeune femme, elle s'était écroulée et son sang avait commencé a inonder les pavés. Lui, toujours dans l'ombre, s'était redressé et quand il passa dans le halo de lumière du seul réverbère qui éclairait la ruelle, il avait diminué de cinquante centimètre au moins, reprenant une taille moyenne.

Rien d'inquiétant sauf peut être son sourire sadique, ses yeux aux pupilles verticales, mais surtout le sang et la chaire qui éclaboussait son visage et son torse, nu.


Bouge plus salopard ! Un pas de plus et je te fait sauter le caisson !

Il n'avança pas, il fit bien pire. Son pantalon dernier vestige des vêtements qu'il devait porté, se déchira au niveau des genoux, laissant place à un membre arqué, comme celui d'un animal, son corps grandit de nouveau, sa musculature s'épaissit, son visage s'allongea et son épiderme se couvrit de poil...

Un vrai film d'horreur, en deux seconde, elle se retrouva face à un loup-garou de 2 mètre 50 de haut. Il était si prés, elle était paralysée par la peur. Son pelage marron, épais, ses yeux jaunes, ses canines de presque huit centimètres, ses griffes, assez épaisse pour éventrer un bovin d'un seul coup et à faire pâlir de jalousie un grizzli géant. Si ses supérieurs voyait ça, ils comprendraient, mais aucune chance de s'en sortir pour leurs raconter... elle faisait face à une créature née pour tuer...

Réflexe...

Son index pressa la détente...

Elle savait parfaitement bien viser, la balle se ficha dans la poitrine du monstre, dans un bruit mat. Du sang jaillit de la blessure. Mais au lieu de s'effondrer, il fit un pas en avant !

Son index pressa la détente...

Encore...

Encore...

...Le monstre se trouvait devant elle, son souffle sur son visage...

Elle avait vidée son chargeur...

Elle prit une dernière bouffée d'air...

Au moment de fermer les yeux, ne pouvant supporter la vue des canines se refermant sur sa gorge, une ombre passa derrière la bête, pendant une fraction de seconde. Peut importe... Elle était foutue...

Elle ouvrit les yeux d'un coup, un bruit singulier, un chuintement du métal contre une surface dure...

Le loup s'était stoppé, dérangé...

D'un coup, une main apparut au sommet de son crâne, empoigna son scalpe et tirant sa tête violemment en arrière....

Un nouveau chuintement, mais entrecoupé de gargouillis. Elle voit dix centimètre d'acier sortir de la poitrine du monstre, pas de l'acier, de l'argent qui se reflète sous la lune...

L'étau autour de ses bras se desserre... derrière la bête immonde qui s'écroule, un jeune homme, aux yeux gris si intenses, rentre à son tour dans la lumière du réverbère. Il ne dit rien.... Il n'eut pas le temps...

Un hurlement retentit, tout proche, celui d'un loup...

D'autre, un peu plus éloignés lui répondent en échos...

Elle reprend ses esprits. Son chargeur vide chute sur les dalles, remplacé en une seconde par un plein, dans son SIG.

Pendant qu'elle rechargeait son arme, elle vit qu'il la regardait de la tête au pied, comme pour la jauger. Légèrement décontenancée, elle percuta enfin à qui elle avait affaire...

Un chasseur, lui aussi, un tueur. En une seconde il savait qui elle était, comme si son regard avait transpercé son corps pour aller y chercher son âme. Une garde parfaite,une stature altière, des épaules large, bien bâti, une taille acceptable, un peu plus grand que la moyenne... Un visage fin mais pourtant un peu dur... et des yeux, gris acier... non plus profond, comme un océan en colère, si pénétrant, qu'on peine à soutenir son regard, sans pourtant parvenir à s'en détacher.

Il essuya rapidement sa lame sur le pelage du loup-garou puis plaqua sa garde contre son poignet où elle disparut par un ingénieux système de brassard, ne laissant aucune trace de l'arme, discret et efficace... Il portait un pantalon ample et sombre, ainsi qu'un gilet Kevlar renforcé, sans manche, son brassard cachant sa lame d'argent et une ceinture contenant une demi douzaine de chargeurs et deux magnums Raptor chromé (une puissance de feu égale à un fusil !)


Il y en a d'autre ! Ton truc il sert à rien...

Dit il en désignant son arme.

Prend plutôt ça.

Il sortit le Spas-12 noir qui pendait dans son dos, le chargea et lui tendit. Son cerveau de flic se remit a fonctionner : cet homme est important ! Un spas-12 est un fusil à pompe automatique de facture militaire, quasi-introuvable, commme les deux raptor, sur la gaine placé sur le côté du fusil à pompe, 8 cartouches de plus, elles aussi de factures militaires.

Il devait avoir raison, un chargeur sur une de ces bestioles et aucun résultat...Elle atrapa le fusil qu'il lui lançait et sortit ses deux pistolet, pour se mètre à tirer vers la sortie de la ruelle... Les détonation était assourdissantes et elle ne comprit pas, pourquoi il tirait dans le noir, quand elle entendit le grognment et le bruit sourd d'un corps immense qui chute...

Il en avait tué un dans le noir complet... Un tueur, au même titre que le monstre, une posture parfaite, un tir ajusté, il ne sursauta pas quand une de ces bestiole dégringola du batiment pour tomber dans son dos. D'un revers, il frappala bête à la tempe avec la crosse de son Raptor. Il tira dans sa direction avant qu'elle ne mette le premier loup-garou en joue, car il y en avait un derrière elle. Elle sursauta et se retourna pour voir le corps mi-homme, mi-loup, s'écrouler un trou béant entre les deux yeux.

Se souvenant du premier monstre elle pivota sur ses jambes la crosse du fusil dans le creux de l'épaule...

Trop tard. Le jeune homme venait de l'achever, de la même manière... Elle remarqua qu'un liquide bleuté coulait de la blessure se mélangeant au sang et aux poils formant un ensemble poisseux, plus dégoutant qu'effrayant...

Le jeune homme le vit et lui indiqua un le corps d'un signe du menton...


Les lycans ne creignent que l'argent... d'où les balles contenant de l'argent liquide...

Il avait baissé ses armes... Elle jugea bon de faire de même.

Elle en profita pour regarder son sauveur plus attentivement. Il ne devait pas avoir plus de dix sept ou dix huit ans, pourtant sa posture, sa façon de se mouvoir, de parler et son regard, le rendent bien plus mature... et mignon...


Merde...

Quoi ?

Police nationale ! Les mains en l'air !


Elle avait laché le fusil à pompe, pour ettre en joue le bel inconnu avec son arme de service... Ca n'eut pas l'effet escompté. Il eclata de rire....

Comment avait elle pu croire qu'il allait se rendre sans poser de problème...

Pourtant il ne semblait pas avoir quelque chose contre elle...

Soudain, il s'arreta de rire... Son bras se leva à une vitesse halucinate presque irréelle... Sa lame sauta dans sa main, s'ouvrit par le milieu, laissant place à un long canon de 9mm...

Elle allait lui tirer dessus quand elle remarqua qu'il visait juste un peu plus a droite que l'endroit où elle se tenait. Et il n'était pas du style à louper sa cible...

Avant même d'avoir pu esquisser un geste pour se retourner, elle s'envola du sol, projetée comme un fétu de paille, et retomba lourdement contre la baine à ordure...

Trois coups de feu encore, et ses yeux se fermèrent...

Peut-être à jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au hasard des rencontres 2... Non mais vous avez vu ce truc ! C'était quoi ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandor :: Le Village :: Ruelles-
Sauter vers: