Faut-il vraiment croire à ce que l'on a toujours vu? Pandor, petite ville entre deux époques, est le refuge d'un certain nombre de Sorcières et de Mages qui se livrent une bataille sans fin.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se faire casser la gueule . (Termine)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pénélope Smith

Pénélope Smith

Prénom et Nom : Pénélope Smith
Age : 26
Espèce : Factice
Gène Dominant : ---
Gène Secondaire : ---
Gène Tertiaire : ---
Messages : 22

MessageSujet: Se faire casser la gueule . (Termine)   Lun 9 Aoû - 16:12

J’avais rendu visite à ma chère amie Blair , qui depuis une semaine m’harcelait de message et sonnait jour comme nuit chez James. Elle m’a cru enceinte, ou encore tomber dans l’alcool et s’est même imaginer que James me séquestrait chez lui.
J’ai passé toute la journée, à lui expliquer et lui mentir sur mes absence douteuse. Il faisait pratiquement nuit noir quand elle a daigné se calmer. Enfin , la voilà rassuré. Je vais bien , je sèche simplement les cours, d’ailleurs je lui ai promis d’y retourner demain.

Je rentrais à pied de chez elle, des Pavillons au HLM, il me fallait une bonne demis-heure pour traverser la ville. Je marchais donc seule, chose totalement banale pour moi mais dangereuse pour une jeune fille dans les rues sombre de Pandor…

Je connaissais les endroits les plus cours, des petites ruelle déserte aux passages qui me faisait gagner cinq minutes. Je connais cette ville comme ma poche, c’était la moindre des choses. Imaginons quand on a un mages qui nous colle au cul, il fait savoir s’en débarrasser le plus vite possible. C’est plus complexe avec les sorcières qui elle, survole la ville...

Se soir là, j’avais escaladé la petite clôture de fil barbelé pour emprunté les petits escalier à cotés du restaurant, qui menait directement sur la place, en face de la mairie.
Un homme était assis sur l’une des marches en pierre, grillant une cigarette, seule la flamme du briquet illumina son visage pale. Je n’y fit même pas attention et traçai ma route.
Mais il n’étais pas de cet avis là, il attrapa ma cheville et dit en expulsant la fumé de sa bouche :

T’es pressé ?

Je m’arrêtai dans mon élan, saisit, la main qui pressait ma cheville, attrapai la clope du mec et l’éteint dans la pomme de sa main. L’homme grimaça.

Un peu oui. Dis-je malicieuse

Il se releva, sèchement, fit un pas et se retrouva collé contre moi. La lumière du réverbère mit au grand jour se visage d’ange. Un gars grand et trapu, les cheveux brun mi-long en brosse, la peau extrêmement blanche et les yeux noir immaculés. Il faisait peut être une tête et demis de plus que moi et sa carrure d’armoire m’avait faite disparaître derrière lui. Je levai simplement le regard pour croquer son visage.

Pénélope Smith. Dit-il en caressant mes cheveux.

Je fronçai les sourcil… Merde, démasqué. Je me collai à lui, le regard charmeuse, profitant du moment pour balancer un grand coup de genou dans ces parties génitales, pour parler poliment. Le souffle couper, il eu le reflex de se replier et deux. J’en profitais pour me dégager de lui et du mur.
Qu’elle belle conne, pensais-je. Je n’étais même pas armé. Je n’avais rien prévu ! Je suis bien trop prévisible !
J’attrapai une pierre, attrapai l’épaule de mon agresseur pour le retourné et lui flanqua avec le plus d’élan possible dans le visage ( Quel dommage ) puis en suivit un coup de point en remonté dans le thorax.
C’est muscles se contractèrent pour réagir aux coups, je voyais le garçon tripler de volume et booster par sa masse de muscle il me plaqua au sol. A califourchon sur moi il me prit par le tee-shirt et balança un grand coup de boulle, puis il plaqua ma tête contre le sol en serrant mon coup et tapa sur mon visage avec son poing.
Je balançais mes jambes, et le tapais le plus fort possible. Je me relavais, crachait les glaires de sangs me remontaient au fond de la glotte. Je plaqua le garçon contre le mur, celui-ce débattait, et me désarmait sans mal, parant le moindre coup qui lui était destiné.
Je reculais, pour mettre un grand coup de pied dans l’un des volets du restaurant, celui-ci claqua dans le visage du garçon, qui pris sa tête dans ses mains.
Les gens dans à table, retinrent tous leur respiration, les yeux rivés sur la fenêtre et le spectacle de catch. Une grosse dame, hurla. L’un des serveur ouvra la fenêtre pour demander du calme mais se pris un coup de poing dans le nez. Il tomba à la renverse sur le chariot à service.

Le garçon m’attrapa par la taille, il eu un drôle de son comme un *Poff* , je me sentais tomber dans le vide comme dans l’un de ses cauchemars puis un noir, comme le néant et je me retrouvais enfin entrains de vomir, le mal au cœur devant la maison de James, j’avais transplané… Le garçon me poussa au sol et me flanqua un méchant coup de pied dans les ventres. Il s’accroupit à cotés de moi, examina mon visage défoncé. Puis me dit souriant :

Le bonjour a James !

Je me relevais, avec peine. Montai les quelques marchent qui menaient à la porte d'entrée, j'ouvrais. James était là, derrière la porte, il m'attendait, il sourit puis enleva ces petites lunette ronde de sur son nez. Il m'examina. Puis satisfait il s'exclama :

Je vois que tu as fais la connaissance de Nathan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Se faire casser la gueule . (Termine)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on s’appelle Preston, on va pas courir dans les bois. Avec un nom pareil il va se faire casser la gueule par un écureuil ! ☆ Dixie
» ✖ Quand on s’appelle Preston, on ne va pas courir dans les bois. Avec un nom pareil il va se faire casser la gueule par un écureuil !
» T'es mal placé dans la chaine alimentaire pour faire ta grande gueule, pigé ? [ Avec tout l'amour d'Heather, Joaquim ]
» J'ai tellement envie de te casser la gueule que mon machin en est tout raide.
» Cassandra ∆ Mieux vaut se faire casser le nez, que le cœur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandor :: Le Village :: Quartier des Embrumes :: H.L.M. :: Appartement de James Franchy ( & Pénélope Smith)-
Sauter vers: